Actualités

A l’école Louise Michel, les élèves ont construit une maison

Pendant deux jours, les classes de CM1 et CM2 de Louise Michel ont participé à une action de valorisation des métiers de l’artisanat, en construisant eux-mêmes la maquette géante d’une maison.

« Et est-ce que les filles peuvent le faire ? » « Ouiiii » répondent en chœur les élèves de la classe de CM2 de Louise Michel. Valérie Tabard, peintre en décoration d’intérieur à Evron et Artisans-Messagers auprès de la CAPEB (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment), a rempli ses objectifs : présenter et valoriser les métiers de l’artisanat auprès des jeunes et faire comprendre que tous ces métiers sont facilement accessibles aux filles.

« Nous sommes trois Artisans-Messagers dans le département. Nous nous déplaçons dans les écoles qui le souhaitent pour sensibiliser les plus jeunes aux métiers du bâtiment. C’est une passerelle vers l’apprentissage, qui a été beaucoup dévalorisé par le passé ». Si cette expérience est surtout menée dans les collèges, les artisans-messagers savent s’adapter à tous les âges.

Pour intéresser son jeune public, Valérie vient avec sa mini-maison. Au départ, la maison est en morceaux. Charge à chaque groupe d’élèves de s’occuper d’un îlot. Electricité, plomberie, chauffage, isolation, charpente, murs, sols et finitions… tous les éléments qui constituent une maison sont détaillés. Une fois les îlots terminés, la maison prend forme et chacun peut voir l’ensemble des corps de métiers qui participent à sa construction. Un système astucieux qui permet d’apprendre en s’amusant.

Pour Madame DOUARD, l’institutrice, c’est aussi une manière de leur faire comprendre que les matières qu’ils travaillent en classe leur seront utiles plus tard : « ils ont par exemple calculé des aires ». Avant la construction, la matinée est en effet l’objet d’une partie théorique.

Cette action au sein de l’école Louise Michel a concerné les classes de CM1 et CM2 et a été financée par l’association de parents d’élèves.

 

L’info en plus

Le secteur du bâtiment en Mayenne, c’est 1900 entreprises et plus de 6500 salariés

La Capeb, c’est 485 interventions dans les écoles depuis 25 ans et plus de 10 000 élèves touchés

AUTRES ACTUALITÉS DU MOMENT

AUTRES ACTUALITÉS À CONSULTER

dans {{ p.custom_fields.thematique_actualite[0] }}